Thierry Dieudonné primé à La Rochelle

Article de la Nouvelle République - 6/12/2017

En ligne: https://www.lanouvellerepublique.fr/actu/thierry-dieudonne-prime-a-la-rochelle

Après le prix de la ville de Melle en 2014, le peintre mellois Thierry Dieudonné vient d'être distingué par le salon Arts Atlantic de La Rochelle.

Décorateur de spectacle une partie de l'année, le Mellois Thierry Dieudonné consacre le reste de son temps à des créations plus personnelles. "Pour les spectacles, je fais des propositions au metteur en scène puis j'assure la fabrication des décors. La plupart du temps il s'agit de créer un univers plus que de fabriquer des ustensiles. Ça reste un vrai travail de peintre et de sculpteur".

Trois ans après son premier prix mellois, c'est La Rochelle qui le récompense, avec le prix du public du salon Arts Atlantic. Un des principaux événements de la région en matière d'arts plastiques avec plus de 130 artistes et près de 8000 visiteurs en moins de trois jours.

Un coup de projecteur

Autant dire un rendez-vous important, d'autant plus qu'il ne suffit pas de le vouloir pour y être présent. Les demandes sont étudiées sur la base de quelques photos. Le peintre Mellois a su convaincre. " La première grande joie est d'avoir été sélectionné et d'exposer parmi des artistes de très grande qualité et pour certains reconnus. Obtenir l'unique prix de ce rendez-vous est important. C'est un coup de projecteur sur mon travail".

Ce n'est pas une toile mais une série qui a été récompensée, un travail sur le langage des signes. "J'ai exposé mes dix premières créations de cette série et je pense en réaliser au total près d'une trentaine. Le langage des signes est à la fois intemporel et universel. La main est le prolongement de la pensée. Elle me permet de parler de l'Homme sans forcément lui donner de visage. Ça m'intéresse de parler des paradoxes et des choses auxquelles est confronté l'humanité".

Les tableaux de Thierry Dieudonné présentent un beau contraste entre un aspect brut dans leurs contours et une impressionnante précision dans la partie centrale, très proche de l'hyper réalisme. C'est d'ailleurs sans doute cet aspect qui a plu. "Je construis moi même mes fonds et mes châssis. Mes enduits sont accidentés pour casser les lignes, je leur donne un aspect patiné, un peu comme un mur antique qui aurait perdu des morceaux en surface, laissant apparaître d'autres choses".

L'artiste veille à ne mettre dans ses tableaux aucun élément qui permettrait de dater une scène. Chaque tableaux est titré d'un seul mot, pour ne pas trop en dire. "Je veux que chacun puisse voyager à l'intérieur du tableau et faire son propre débat".

Les Mellois pourront voir la série, qui aura sans doute continué de s'agrandir, au cours de la prochaine saison de la Galerie du Boulevard. Avant cela, Thierry Dieudonné reçoit dans son atelier, sur rendez-vous.

Papa depuis quelques semaines, il dédie d'ailleurs ce prix à sa compagne et son petit Ulysse. Thierry Dieudonné tout en continuant cette série, envisage un travail sur l'enfance. "Je veux montrer cette bulle imaginaire dans laquelle les enfants vivent et grandissent".

Lire l'article en ligne :

https://www.lanouvellerepublique.fr/actu/thierry-dieudonne-prime-a-la-rochelle

 

 Thierry DIEUDONNE | Contact

© 2017-2019  T. DIEUDONNE. Tous droits réservés.

  • Facebook App Icon